Des Réponses et Médicaments Efficaces et Rapides aux problèmes d'impuissance et d'érection :

La sophrologie

La sophrologie est une science rigoureuse mais non exacte. Elle s’appuie sur la démarche phénoménologique.

Ce médicament et d'autres disponibles sur notre pharmacie partenaire ouverte 24H/24 ! De nombreux traitements disponibles sur TreaTed

Qu’est ce que la sophrologie?

La sophrologie est une science qui étudie la conscience humaine, un ensemble de techniques et de méthodes à médiation corporelle.

Elle vise la conquête ou le renfort de l’équilibre entre nos émotions, nos pensées et nos comportements. Au croisement de la relaxation occidentale et de la méditation orientale adaptées, elle permet à chacun de trouver de nouvelles ressources en lui-même et d’améliorer sa qualité de vie. Synthèse des techniques orientales de méditation, de yoga et de relaxation occidentale, la sophrologie développe la conscience de façon à harmoniser le corps et l’esprit, en chassant peurs, angoisses et tensions.

Comment la sophrologie ?

Les sophronisations spécifiques ont été, historiquement, les 1res propositions faites en sophrologie (1960) et certaines sont issues de l’hypnose thérapeutique. Elles sont nombreuses, rapides à mettre en œuvre et permettent un travail ciblé sur un symptôme ou une demande.

Elle vise surtout un résultat immédiat ou à court terme. Ces techniques, pratiquées le plus souvent en posture assise et en séance individuelle, sont d’abord liées au présent (concentration sur un stimulus interne, par ex.), puis au futur (préparation positive à une épreuve) ou au passé (rappel d’un souvenir positif).

Les 12 degrés de la relaxation dynamique de Caycedo (« RDC ») sont devenus l’essentiel de la sophrologie proposée par son fondateur (« sophrologie caycédienne ») et vise un résultat à moyen et long terme. Apparues à partir de 1968 (avec une forme moins inductive et uniquement 3 « degrés »), elles sont souvent pratiquées en groupe et permettent une progression plus profonde vers un mieux être que les sophronisations spécifiques : l’approche y est plus globale, holistique.

On y adopte la posture debout et la posture assise, postures proches de la réalité quotidienne. À partir du 3ème degré, des marches méditatives y sont incluses, d’abord de manière synchronisée avec la respiration, puis, (4ème degré, 9ème à 12ème degré) de manière libre en extérieur.

Chaque RDC dure entre une demi-heure et une heure mais avec l’entraînement, on peut « compacter » la méthode, l’adapter, l’abréger. Pour cela, la part de la description écrite (personnelle) ou orale (partagée) des phénomènes éprouvés est essentielle et le sophrologue a pour tâche d’accueillir les « vivances » de ses patients ou élèves afin de leur indiquer le meilleur et plus court chemin pour ouvrir toujours plus l’éventail de leur conscience, optimiser leurs ressources énergétiques et développer leurs capacités.

Trois principes fondamentaux

  1. Amener le schéma corporel à plus de réalité vécue, pour habiter le corps en bonne santé et conquérir l’harmonie physique et psychique.
  2. Renforcer l’action positive, afin de développer les éléments positifs du passé, du présent et de l’avenir et de mieux utiliser tous nos potentiels (de la potentialité à la capacité).
  3. Développer la réalité objective, pour apprendre à voir les choses davantage comme elles sont, de développer plus de réalisme et donc d’efficacité dans l’action.

Assis ou allongé en solo, on apprend à se détendre physiquement par un jeu de respiration et de visualisation de chaque partie du corps (de la tête aux pieds), au son de la voix du sophrologue.

Il n’y a aucun contact physique. Une fois détendu (10 à 20 mn selon l’état de tension), il nous fait accéder aux régions supérieures de la conscience par des exercices de visualisation/concentration, différents selon la pathologie de chacun.

la sophrologie, pour qui ?

Les applications médicales ou socio-prophylactiques de la sophrologie sont importantes : obstétrique, gestion du stress, du poids, des phobies, de la douleur, des troubles psycho-somatiques, des troubles du sommeil, entraînement sportif, etc.

Le sophronisant (l’élève ou patient) acquiert progressivement une conscience de son corps, de ses émotions et de son être et une autonomie dans la méthode.

Il réduit sa tension musculaire, sa tension psychologique, tout en gardant un niveau de vigilance correct ,c’est le niveau « sophroliminal », devenu aujourd’hui « conscience ISOCAY », qui évite l’écueil de l’endormissement ou même de la somnolence, par l’utilisation de postures correctes et d’une respiration adaptée, qui doit beaucoup aux ancestrales pratiques du zen.

Livre sur la sophrologie

Réconcilier l’âme et le corps : 40 exercices faciles de sophrologie (1CD audio) par Michèle Freud

La Sophrologie facile par Yves Davrou

La sophrologie au quotidien par Jean-Yves Pecollo

Initiation à la sophrologie caycédienne par Patrick-André Chéné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *